Baudelaire

Publié le par Siobhan

A une passante


La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,       
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !

Baudelaire
Les Fleurs du mal, 1857

 

J'ai toujours adoré Baudelaire, qui m'a permis de réussir beaucoup de mes examens, et là ce soir, je pensais à toutes les rencontres que j'ai faites depuis le début de l'année, que du bonheur, certaines de ses rencontres ne furent que furtives mais laisseront des traces, alors pour çà je voulais mettre un poème sur les jolies rencontres.

Publié dans Lectures

Commenter cet article

zazounette 24/01/2011 12:27


merci pour ce joli poème, bisous


ma-ger-de 23/01/2011 08:42


merci ma belle et bonne journée!!!


Geneviève 22/01/2011 22:44


C'est beau, que dire de plus ?


Siobhan 22/01/2011 23:09



Tu as raison Baudelaire est une merveille, et m'a sauvé la mise plus d'une fois lors d'examen. Je me souviens à l'oral de français, ma liste de textes était
impressionnante, et l'examinateur m'a dit quel est votre auteur préféré dans cette liste. Je me suis dis c'est un piège dis Ronsard, finalement j'ai joué franc jeu, et j'ai eu le bâteau ivre de
Baudelaire. 18/20 à l'oral de français, merci Baudelaire.



Casse-bonbec 22/01/2011 22:15


Ah, Baudelaire ! Mon poète préféré à l'âge de 16 ans, et je l'aime toujours autant. Mon poème préféré des Fleurs du Mal c'est "A une mendiante rousse", et dans les Petits poèmes en prose, c'est
"L'étranger" (celui qui rêve aux nuages, là-haut... aux merveilleux nuages).
Sœurs de lectures, ma copine en roulotte !


Siobhan 22/01/2011 23:10



Vi vi soeurs de lectures ma belle, moi mes poèmes préférés de Baudelaire sont le bâteau ivre et bien sûr bohémiens en voyage.